REPEXTREM

 

RepExtrem: Analysis and Mapping of heat waves in urban areas

Background and objectives

French meteorologist agency, Meteo-France, is producing maps resulting from the comparison of different forecast models in order to propose the most likely weather forecast. If models integrate data from a large special extend, urban areas are specific as they produce and store heats. Moreover that are sensitive places as they host a large proportion of people. As the city can be 10 degrees warmer than the surrounding countryside, as was the case in west Europe in August 2003. Furthermore, the climate change impact studies are still often limited to integrate the effects specific to the city. However a recent report (Ouzaeu et al 2015)[1] on possible scenarios for the next 100 years unfortunately confirms the risk of increased frequency of such phenomena on highly populated urban areas. Read More →

REPEXTREM

Analyse et représentations des épisodes caniculaires en zones urbaines denses

Le projet est porté par l’IFSTTAR et le CNRS-GAME

IFSTTAR METEOFRANCElogo-cnrs

Objectif

L’objectif du projet est d’améliorer la description des impacts de la canicule en milieu urbain en intégrant la durée et les configurations spatiales pour en déduire les zones de dangerosité et proposer des représentations graphiques innovantes du risque caniculaire.

Ce projet vise donc à concevoir des cartes de dangerosité liées au risque de canicule à l’échelle des quartiers. Il se base sur le modèle de calcul des îlots de chaleur (ICU) TEB conçu par Météo-France en apportant plusieurs améliorations :

  • en augmentant la précision spatiale en travaillant sur des mailles de 100*100m²,
  • en intégrant la durée des phénomènes et donc les températures passées et les prévisions,
  • en prenant en compte mieux en compte les configurations spatiales dont les orientations de bâtiments,
  • en distinguant les températures extérieures et intérieures, et à l’intérieur des bâtiments, les étages.

Read More →

Logos Reomers

RÉsilience des territoires d’Outre-MER aux risques météo-marins dans le contexte du changement global (Réunion, Polynésie Française)

Le projet Réomers est coordonné par l’UMR LIENSs 7266 (université de la Rochelle-CNRS). Il rassemble des chercheurs issus de 5 laboratoires – l’UMR LIENSs 7266 (géomorphologie, géographie de l’environnement, géomatique), l’Iddri (Sciences-Po Paris, géographie humaine et droit), le CEJEP (Université de la Rochelle, droit), Géophen (LETG UMR 6554, Caen, géomorphologie) et le GEL (EPHE, Dinard, géomorphologie) – et bénéficie de la participation de deux experts internationaux, Andrew Cooper (University of Ulster) et John Hay (USP, Cook Islands). Il s’appuie sur un partenariat étroit avec diverses institutions, nationales (ONERC, MEDDE) et locales, afin de soutenir les politiques de réduction des risques météo-marins (stratégie nationale de gestion intégrée du trait de côte) et d’adaptation au changement climatique (plan national d’adaptation au changement climatique). Read More →

logo-cnrs

Représentation des dangers et définition des risques sanitaires dus à l’installation d’Aèdes Albopictus dans les territoires métropolitains

Face à l’accroissement objectif des risques infectieux – notamment de dengue et de chikungunya – associé à l’implantation de moustiques tropicaux, vecteurs potentiels de ces infections, dans les zones littorales métropolitaines, il apparaît de plus en plus urgent et nécessaire de mieux comprendre les facteurs multiples de vulnérabilité – en particulier cognitifs, sociaux et comportementaux – et de résilience en cas d’épidémie d’arboviroses de manière à pouvoir développer dans le futur proche des politiques de prévention mieux adaptées et plus efficaces auprès des populations exposées . Read More →