Philippe Hubert, Directeur des Risques Chroniques à l’INERIS, participe aux évolutions de l’évaluation des risques depuis la formalisation de cette discipline en France et aux États-Unis vers 1980, jusqu’aux développements actuels relancés, en France, par le Grenelle de l’Environnement.

Le principe de précaution : signaux précoces, leçons tardives
Jeudi 23 mars 2017 de 11h à 12h30 au Ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, Tour Séquoia, salle 32A

Vingt années d’expériences de recommandations permettent aujourd’hui au Comité de la prévention et de la précaution d’avoir un regard critique sur la mise en œuvre du principe de précaution. L’exposé de Philippe Hubert, membre de ce comité, abordera particulièrement les points suivants :
– Combien de temps les signaux mettent-ils pour se transformer en gestion de la prévention ?
– Que peut-on faire dans le cadre de la précaution, et non plus de la prévention ?
– Qu’elle est la place du principe d’action ? Comment réussir l’implication des parties prenantes ? etc.

ATTENTION : inscription et pièce d’identité obligatoires
L’adresse d’inscription sera communiquée sur simple demande adressée par e-mail à contact@rdt-risques.fr

Comments are closed.

Post Navigation